Deux roses "russes" de Nabonnand



Text: Yuta Arbatskaya, Konstantyn Vikhlyayev


       La variété de rosier de thé ‘ Général Schablikine ’ (T, Gilbert Nabonnand, 1878) est très populaire aujourd'hui dans le monde entier; pratiquement à n’importe quel roseraie, du Japon à Angleterre, on peut trouver cette rose. Grâce à la stabilité aux maladies et très haute adaptabilité à tous les régimes thérmiques cette variété a acquis la reconnaissance, des professionnels aussi que les amateurs. La propriété la plus surprenante de cette rose est la durée de la floraison, elle commence la première à fleurir et elle finit la dernière la saison automnale. Si en décembre ou en janvier fleurissent quelque part les roses, vous y trouverez absolument ‘Général Schablikine ’.


general-schablikine_copyright2007-patricia-cavallo-www.roses-nabonnand.com_dscf4925.jpg
‘Général Schablikine’ (T, Gilbert Nabonnand, 1878)



       Ivan Pavlovitch Schablikine (1809- 1888) est connu dans l'histoire russe parce’il a beaucoup fait pour la ville dans l'affaire de bienfaisance et du développement culturel au temps qu’il occupait le poste du vice-gouverneur de Moscou (1865-1874) . Schablikine a commencé sa carrière militaire au début de 1825. En 1831 pour le courage manifesté à l’étranglement de l'insurrection polonaise, Chablykin a été décoré de son premier ordre de Sainte Anne de III classe. Pour la prise de Varsovie il a reçu de l'ordre de Saint Vladimir de IV classe avec ruban. Ivan Pavlovitch avait d’autres distinctions. En 1832 Schablykine a été muté à la garde impériale, le Régiment de chasseurs, huit ans après sur la demande personnelle il a été muté au service civil.

       Depuis 1840 Ivan Schablikine est gérant du bureau spécifique du gouvernorat de Vladimir. Après quatre ans il a été muté à Moscou au même poste ce qu’était l'avancement très considérable. En 1847 Schablykine est démissionné et il s' occupé du travail d’intérêt général, lié avec les élections nobles. En 1853 Ivan Pavlovitch est nommé le membre honoraire du Conseil des orphelinats municipaux de Moscou. En 1858 il part définitivement à la retraite au grade du Conseiller secret.

       En 1865 Schablikine est élu au poste du vice-gouverneur de Moscou, restant à ce poste jusqu'à 1874. Les problèmes économiques, les fonctions culturelles, éducatives et de bienfaisance étaient du ressort de la deuxième personne de la ville. Au temps qu’ il était à ce poste ont été fondés l'Académie d'Agriculture Petrovsky, le plus grand établissement d'enseignement spécialisé en Russie en 1865 , le conservatoire de Moscou en 1866, les premiers Cours Supérieurs féminins en 1872.

       Schablikine était marié avec Ekatherina Nilolaévna Chamchina (1816-1883). De ce mariage sont nés quatres enfants : Nikolay, Pavel, Anna et Ekatherina..

       Une haute fonction du vice-gouverneur de Moscou, ainsi que l' immense fortune de Schablykin détérminaient le cercle des occupations de membres de sa famille. L'épouse d’Ivan Pavlovitch possédait du domaine près de Moscou mais depuis 1872 chaque année elle et ses enfants prenaient à bail pour tout l'été la maison au bord de la Méditerranée, où elle a fait connaissance avec l'horticulteur rosiériste français Nabonnand. En 1875-76 elle lui commandé en l'honneur du mari la rose ‘ Général Schablikine ’.

       Ivan Pavlovitch Schablykine est décédé en 1888, il est enterré au cimetière du couvent de Moscou Alekseevsky. Plus tard à la même place ont été enterrés sa femme et le fils Pavel. Aujourd’hui ce cimetière est presque entièrement démoli.


       La rose ‘ Wassili Chludoff ’ est créée par Gilbert Nabonnand en 1886 (selon certaines sources en 1896). La variété se rapporte à la classe des roses noisettes.

wasily-chludoff_copyright2007-patricia-cavallo-www.roses-nabonnand.com_dscf4930.jpg
‘Wassili Chludoff’ (N, Nabonnand, 1886/1896)



       La famille Chludoff descend des tisseurs- artisans de la ville d'Egor'evsk de la province de Riazan du début de XIX siècle. Le chef de famille Ivan Ivanovitch et ses fils différaient par le grand esprit naturel, par l'esprit rare d’entreprise et la grande persévérance. Bientôt, des efforts communs ils sont parvenus à trouver l’aisance considérable et ils ont crée leur entreprise commerciale à Moscou. Après la mort du père, en 1835, les cinq à frères ont hérité de leur père près de 200 000 roubles et ils ont crée la Maison de commerce, en 1842 les deux frères, Alexeï et Savely, ont décidé de construire à la ville d'Egor'evsk la filature de coton.

       La Maison de commerce Chludoff faisait beaucoup pour le développementà ce pays de l’industrie manufacturière: lis construisaient les nouveaux atelirs, achetaient les équipements et les machines-outils les plus modernes, formaient des apprentis. La plus grande énergie et l'astuce étaient manifestées par Alexeï Ivanovitch Chludoff, le père de Wassili. En tant que géraint du service commercial de la fabrique, il a acheté les machines-outils en Angleterre, a ouvert à Liverpool le bureau de la Maison de commerce Chludoff , a obtenu la permission de construire l'embranchement de chemin de fer de Egor'evsk à la station Voskresensk. La fabrique s'élargissait vite et déjà en 1875 la société par actions a été crée

       Alexeï Ivanovitch était l'entrepreneur très honnête, direct, admirablement prévoyant aux affaires. Il lisait dans les pensées des gens. On racontait qu'il avait le sang chaud mais se calmait vite et en matière de d mécénat et de bienfaisance il était large et noble. Alexeï Ivanovitch, en dehors du commerce avait d’autre passion : il collectionnait les anciens livres russes et les manuscrits religieux. Aujourd'hui cette collection se trouve au Musée historique d’Etat. En 1882 Alexeï Ivanovitch est décédé et ses parts à la fabrique Egor'evsk ont passé à ses quatre fils : Mikhaïl, Ivan, Vasily et Egor.

a14d18bc7d63.jpg
Les fils d’Alexeї Ivanovitch Chludoff : (de la gauche vers la droite) Ivan, Egor,
Mikhaï , Wassili. Photo des années 1870.



       Wassili Alexéévitch Chludoff (1841-1913) était le deuxième fils d'Alexeï Ivanovitch. A son l'enfance avec le frère Mikhaïl il a étudié à l'école Petropavlovskaya de Moscou, après il a terminé ses études aux deux facultés de l'Université de Moscou celle des sciences naturelles et la faculté de médecine, plus tard deux ans il a suivi le cours de la chimie à l'Université de Heidelberg. Etant un grand connaisseur de la musique, il jouait parfaitement du piano, improvisait a l'orgue qu’il a acheté en Allemagne.

      Il était beau, charmant, facile à entretenir et sans effort il enchantait des proches. Il s’est marié avec Nina Perlova. Tous les cinq leurs enfants étaient doués pour la musique, le fils aîné jouait du violon, le deuxième jouait de la trompette, et tout le monde jouait du piano. À n'importe quelle heure du jour à la maison se faisait entendre la musique.

       V.A.Chludoff possédait trois langues étrangères, il a voyagé plusieurs fois par toute l'Europe. Son érudition dans le domaine de médecines et des sciences naturelles était frappante et le cercle des intérêts était extraordinairement large. Il s'occupait des problèmes de la métallurgie, de la médecine expérimentale, de la biologies, de l’endocrinologie, du jardinage, de la mécanique rationnelle, il s'intéressait à l'astronomie et même de la création du moteur éternel.

       À la différence du père qui n’a pas reçu aucune formation mais qui a réussis à construire quatre fabriques textiles et à gagner les capitaux millionièmes, Wassili était brillamment formé, mais dans les affaires il était poursuivi par les échecs.

000sey9h.jpg
Wassili Alexéévitch Chludoff .Photo des années 1870.



       Après avoir hérité sa part après la mort du père, Wassili en 1872 investit de l’argent considérable dans l'achat et le développement des terres autour de Sochi, la ville balnéaire au bord de la mer Noire du Caucase. Le domaine de Chludoff s'appelait "l'Espace". Ici il y avait un verger, un vignoble, un jardin décoratif avec les pépinières et les serres. V.A. Chludoff, sans ménager l'argent, achetait des plantes intéressantes de tous les coins du monde et possédait de plusieurs collections rares.

       Ces collections se sont transformées avec le temps au parc de Chludoff existant jusqu'à nos jours sous le nom de "Riviera". Ce parc devient la plus grande réussite de V.A.Chludoffa. En plus, il a construit l'usine de vin, a ouvert les magasins et a construit à la station balnéaire première route goudronnée.

       D'autres initiatives de Wassili Chludoff n'ont pas satisfaient les attentes. Planté trop épais, le raisin pourrissait, il s’est trouvé que les grenades sont aigres, les variétés des pommes criméennes ne convenaient pas aux conditions du Caucase, le vin résultait de la qualité inférieure. Le domaine faisait des pertes, et Wassili Alexéévitch était obligé de vendre sa grande partie au Ministère de l'agriculture. Le ministère à son tour a revendu le domaine par lots de terrains aux particuliers

       Vasily Chludoff a construit sa datcha à Sochi en 1896 d’aptès le projet de l'architecte de Moscou L.N.Kekoucheva. La datcha de Chludoffa au style moderne avec les éléments de l'architecture russe ancienne est l’une des bâtiments les plus vieux à la station balnéaire De 1920 au 1930 c’étai le siège de la direction des stations thermales et climatiques de Sotchi, depuis 1938 c’est la polyclinique de station thermale.

       De la datcha et du centre, on a ouvert quelques allées. Entre les allées, sur les plate-bandes vastes et les clairières on a planté les plantes exotiques. Compte tenu l'humidité élevée et la fièvre paludéenne répandue dans le pays, à Sochi on a donné la préférence aux plantes conifères: les pins, les cèdres, le genièvre, les cyprès. La municipalité qui a acheté le parc de Chludoff en 1902 l’a transformé en lieu de repos accessible à tous. Le parc a pris le nom de Chludoff. Le début 1917 sa surface est de 17 hectares.

       La première guerre mondiale et la guerre civiles ont beaucoup endommagé le parc, une partie d’espèces précieuses a été abattue pour le bois ou endommagée. En 1920 le parc était nationalisé, et à ce parc se trouvait le sanatorium pour les révolutionnaires. Depuis 1937 le parc est nommé "Riviera", aujourd’hui c’est le plus grand parc de Sotchi.